Aller au contenu

Traversée de la Chartreuse de Grenoble à Chambéry

Temps de lecture — 5 minutes

Récit de mes 3 jours de randonnée pour réaliser la traversée de la Chartreuse entre Grenoble et Chambéry par le GR9. Une super aventure au coeur d’un des joyaux des Préalpes françaises qu’est le Massif de la Chartreuse !

Organiser sa traversée de la Chartreuse

Le parc naturel régional de la Chartreuse

Le parc naturel régional de la Chartreuse, niché entre Grenoble, Voiron et Chambéry, est une merveille des Préalpes françaises. Ses reliefs accidentés, avec des sommets comme Chamechaude culminant à 2 082 mètres, des vallées profondes et des plateaux verdoyants, offrent un paysage à la fois imposant et apaisant. Le massif est riche en biodiversité, abritant des forêts denses où évoluent chamois, mouflons et lynx.

En savoir plus

C’est également le berceau historique de l’ordre des Chartreux, fondé en 1084, et le lieu de naissance de la célèbre liqueur, la Chartreuse. De très nombreux sentiers de randonnée sillonnent ce massif de long en large, offrant des balades de tous niveaux de difficulté. La meilleure façon d’apprécier ce massif est sans doute de faire la traversée de la Chartreuse en randonnée !

Depuis 2021, le camping sauvage est interdit dans le parc naturel de la Haute Chartreuse pendant les mois de juillet et août. Seul le bivouac sans tente à la belle étoile est autorisé.

Itinéraire de ma traversée de la Chartreuse en 3 jours

Les deux principaux GR traversant la Chartreuse sont les GR9 et GR965, et le GRP Tour des pays de chartreuse. Ne disposant que de trois jours (14-16 juillet), j’ai opté pour l’itinéraire le plus rapide, qui consiste en un mélange des trois principaux GR, de Chambéry à Grenoble. Ce qui génial avec cette traversée de la Chartreuse est qu’elle est entièrement accessible en train !

Traversée de la Chartreuse – Jour 1 – De Chambery à La Plagne

23km, 1600 D+, 750 D-

Ma traversée de la Chartreuse commence à 7h40 à la gare de Chambéry, après avoir pris le TER de 6h58 en provenance de Grenoble le matin même. L’identification du chemin à suivre à l’intérieur de Chambéry n’est pas facile et les premiers 2,5/3 km sont presque tous dans le centre ville. Continuer en direction de la Croix de la Coche, en montant lentement et en s’éloignant de plus en plus de la chaleur de la ville. Ici, le sentier du PR (balisage jaune) que nous allons suivre aujourd’hui devient bien marqué.

À partir d’ici, il s’agit principalement d’une étendue de sous-bois, en montée moyenne. Il y a peu de points de vue panoramiques. En passant d’abord par la Pointe de l’essort, puis par la Pointe de la Lentille, nous atteignons enfin le Col de la Gorgeat, point culminant de cette première journée (1484m). Ce n’est qu’ici, après 13,5 km, que nous avons notre première vraie vue panoramique sur le massif de la Chartreuse. Par bonne visibilité, on peut apercevoir les sommets les plus connus : Mont Granier, Dent de crolles, la Pinea, Chamechaud, Petit et grand som.

Traversée de la Chartreuse de Grenoble à Chambéry

En descendant en direction d’Epernay (Entremont le vieux), vous traversez les Granges des Joigny, un petit ensemble d’écuries et de granges. C’est ici que nous nous reconnectons avec le GRP traversée de la Chartreuse. Vous devriez y trouver un point d’eau. Compte tenu du nombre important de randonneurs depuis quelques années, et s’agissant d’un lieu de travail agricole, le bivouac n’est plus autorisé que dans une petite aire de bivouac située à proximité des granges. D’ici, Épernay est à 4,6 km. En suivant le sentier, on se rapproche lentement de la route départementale et des petits villages. Le panorama offre parfois des gros plans sur l’imposant Mont Granier !

En arrivant à Entremont le vieux, on trouve la fontaine principale du village où l’on peut remplir ses gourdes, ainsi qu’un petit restauran pour se rafraîchir de la chaleur accablante de cette journée de mi-juillet. Que du bonheur. Le village semble très paisible et il y a aussi un camping bien équipé.

Randonnée-bivouac dans le Vercors au Pas de l’aiguille

Je décide cependant de continuer jusqu’à La Plagne sur le GR9, un village situé en bordure de la réserve naturelle de la Haute Chartreuse, où le bivouac est interdit en juillet et août. Pour arriver à La Plagne, il reste 200 mètres de dénivelé. Vous y trouverez une fontaine pour refaire le plein d’eau. (A posteriori, j’aurais évité de la prendre à Epernay, mais attention à la sécheresse estivale).

A la Plagne, les emplacements pour planter sa tente sont assez difficiles à trouver, étant donné aussi que le terrain est en pente. J’ai cependant réussi à trouver un endroit assez décent, en continuant sur 100 mètres sur une variante du sentier, aux portes du parc.

Traversée de la Chartreuse – Jour 2 – De La Plagne au Col du Coq

23,5km, 1220 D+, 960 D-

Le réveil est matinal, pour grimper et prendre de l’altitude avant qu’il ne fasse trop chaud. Je continue sur le GR9 qui sera mon fil rouge toute la journée. C’est donc reparti en direction du Col de l’Alpette, un incontournable de cette traversée de la Chartreuse. Après une montée très raide (+400D en 1,8km), nous arrivons sur le plateau de la Chartreuse. On comprend tout de suite pourquoi ce circuit est si populaire. Le paysage change complètement, avec des vues à 360 degrés sur les montagnes qui nous entourent, en particulier le Mont Granier.

blank

Je continue en direction de la Cabane de l’alpette, une cabane non surveillée avec une fontaine d’eau à côté. A partir de là, le sentier de la traversée de la Chartreuse est bien balisé. Il suffit de suivre les panneaux rouges et blancs. Sur ce tronçon, vous traversez des zones de sous-bois et de prairies.

Bien que la carte IGN indique plusieurs points d’eau, beaucoup étaient à sec lors de mon passage. Je recommande de faire le plein dès que possible.

Le sentier est en grande partie plat, ou du moins en légère montée et descente. Après environ 3 km de la cabane de l’alpette, vous arrivez au chalet de l’alpe. Il s’agit d’une jolie ferme, très pittoresque. Peu après, le sentier tourne brusquement et prend un chemin étroit et très raide, qui vous fait perdre de l’altitude très rapidement. Au bas de cette descente, on arrive à Pre Pratcel, où j’ai trouvé une fontaine pour remplir mes bouteilles d’eau.

Après environ 3,5 km de plat moyen, on arrive dans le vallon de Marcieu. Selon moi, c’est la plus belle partie de toute la traversée de la Chartreuse. On y trouve quelques cabanes de bergers privées, très caractéristiques. Au chalet de l’Aulp de seuil, vous trouverez un abreuvoir à vaches avec une petite source d’eau. En suivant toujours le GR9 traversée de la chartreuse, vous arrivez au col de Bellefont. La montée est raide mais faisable, et la vue au sommet est incroyable ! Vous avez devant vous la dent de Crolles et le Chamechaud.

Depuis le col de Bellefont, une descente d’un kilomètre commence, très raide. Ensuite, le chemin s’aplanit un peu jusqu’à la Dent de Crolles et le trou de Glaz. Si vous êtes équipé d’un filtre à eau, vous pouvez entrer dans la grotte pour boire de l’eau glacée.

À partir de là, la descente se poursuit jusqu’au col des Ayes, qui marque également la limite sud de la réserve naturelle. Il est alors temps de trouver un emplacement pour la tente. N’oubliez pas de prendre de l’eau à la fontaine du col des Ayes. Malheureusement, comme la veille, il n’est pas évident de trouver un lieu de bivouac sur ce GR9 traversée de la Chartreuse. Surtout en été, il y a plusieurs interdictions, comme au col de Pravouta, et il n’est pas facile de trouver un sol plat.

Je décide de descendre au col du Coq et de continuer sur une centaine de mètres sur le GR. Ici, il y a un petit spot près d’un parking et d’une fontaine qui sort d’un bâtiment. Le spot n’est pas très discret, mais la vue sur la dent de Crolles est 5 étoiles !

blank

Traversée de la Chartreuse – Jour 3 – Du Col du Coq à Grenoble

20km, 540 D+, 1630 D-

Dernier jour de cette traversée de la Chartreuse de Grenoble à Chambery. La deuxième nuit s’est également bien passée, peut-être même un peu trop chaude ! Je pars en direction du col de la Faita par le GR9, que j’atteins après un peu moins d’une heure de marche.

Arrivé à Emeindras de dessus, je décide de ne pas suivre le GR9, qui descend à la Sappey en Chartreuse, mais de rester en altitude sur le sentier de crête. Malheureusement, le sentier n’est pas très bien balisé et, dans un premier temps, la direction à suivre n’est pas toujours évidente. Ensuite, une fois sur la crête de Saint-Eynard, le chemin à suivre est clairement visible au sol, mais pas sur les arbres. Essentiellement en sous-bois, cette partie n’est pas forcément la plus intéressante de la traversée de la Chartreuse et assez monotone, à l’exception de quelques points de vue sur Belledonne. 

Après environ 8 km depuis le départ, je récupère à nouveau le GR9, qui m’emmène au Fort Saint-Eynard après 2 km. De là, on a une vue complète sur la vallée de Grenoble et en particulier sur le massif de Belledonne et du Vercors.

Il n’y a pas de point d’eau ni de ravitaillement au fort. Cependant, il y a de beaux endroits pour planter sa tente, avec une vue sur Belledonne.

De là, vous descendrez pendant 3,5 km vers le col de Vence, où vous trouverez l’intersection avec la route départementale et l’arrêt de bus qui pourrait vous emmener à Grenoble. Il y a également une fontaine à l’abribus. Il faut remonter la route sur une cinquantaine de mètres, en direction de Grenoble, pour rejoindre le GR9, en direction du Fort de la Bastille. Il ne reste qu’une petite montée à faire, jusqu’au pied du Mont Rachais (kilomètre 16).

A partir de là, c’est tout droit vers le Mont Jalla et son mémorial aux troupes de montagne, puis le Fort de la Bastille, où se trouvent une fontaine, un bar, et le célèbre téléphérique de Grenoble. Pour descendre à Grenoble depuis la Bastille, vous pouvez prendre la direction du port saint Laurent ou de la porte de France. Je choisis cette dernière, car c’est le chemin le plus court pour arriver finalement à la gare de Grenoble et terminer ma traversée de la Chartreuse en 3 jours !

blank

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *