Aller au contenu

Les ours en randonnée : que faire en cas de rencontre ?

Temps de lecture — 3 minutes

Même si c’est très rare en France, il est possible de croiser des ours en randonnée. Au Canada et aux USA c’est par contre beaucoup plus fréquent. Il est donc important de savoir comment réagir face à un ours !

L’ours : un animal solitaire

Carte d’identité de l’ours

L’ours brun est un animal solitaire, non territorial et nocturne. Les ours bruns ne se fréquentent que très rarement entre eux, lors de la saison des amours ainsi qu’au large des rivières lorsqu’ils pêchent les saumons sauvages. Des combats entre mâles peuvent avoir lieu au moment de la période de reproduction. La femelle ours s’occupe seule des oursons.

Le saviez-vous ? L’hiver, l’ours n’hiberne pas mais il hiverne, c’est à dire qu’il peut sortir de sa somnolence et de sa tanière pour chasser.

Déchiffrer l’attitude de l’ours en randonnée

Il est important de comprendre l’état d’esprit de l’ours si vous en rencontrez un en randonnée. On vous décrypte les signaux les plus communs :

Curieux

  • se déplace lentement et s’arrête souvent
  • se dresse sur ses pattes arrière et renifle l’air
  • garde la tête haute et les oreilles vers l’avant ou le côté
  • balance sa tête de gauche à droite

Agressif

  • fixe une personne du regard
  • baisse la tête avec les oreilles tirées vers l’arrière
  • se déplace vers vous avec determination
  • revient après avoir fui
Ours en randonnée

Où rencontrer des ours en randonnée ?

Les Pyrénées : le dernier refuge des ours en France

La population des ours a complètement disparu en France avant d’être réintroduite dans les Pyrénées dans les années 1990. L’ours des Pyrénées peut se rencontrer dans la vallée à moins de 600 mètres d’altitude et en haute montagne au-delà de 2000 mètres d’altitude. C’est dans les forêts denses que l’on a le plus de chance de l’apercevoir. Découvrez nos conseils sur que faire face à un ours dans les Pyrénées plus bas dans l’article !

Le canada et les USA : attention aux ours en randonnée

C’est dans les parcs naturels des USA et du Canada que l’on retrouve la plus grande population d’ours ! En effet, on compte environ 900 000 ours noirs en Amérique du Nord. Au Canada, environ 500 000 d’entre eux habitent les régions boisées et les parcs naturels. Il existe de nombreux panneaux avec des recommandations ainsi que des conteneurs dans lesquels stocker sa nourriture avant d’aller se balader dans les parcs au niveau des parkings.

Il est fortement recommandé d’avoir une bombe au poivre sur soi dans certaines zones à risque.

Recommandations officielles du gouvernement du Canada

Éviter la confrontation avec l’ours

Faire du bruit

Sauf s’il est habitué à l’homme, l’ours s’éloignera des sons que nous émettons. En randonnée, une clochette peut être utile dans les zones à risques. En effet, un ours sera plus dangereux si il est surpris que si il vous a entendu ou senti arrivé ! De façon générale, l’ours s’éloignera s’il vous sent ou vous entend arriver.

Enfermer sa nourriture

La majorité des rencontres avec des ours en randonnée est liée à la nourriture du randonneur que l’ours a senti et cherche. Vous pouvez également la suspendre en hauteur.

Cuisiner loin de sa tente

Ne préparez jamais votre nourriture à proximité de votre bivouac, surtout s’il s’agit de viande ou de poisson.

Les tiques : pire ennemi du randonneur

Que faire en cas de rencontre avec un ours en randonnée ?

Comment réagir face à l’ours en randonnée ?

  1. Ne pas courir
    En effet, cela risquerait de déclencher un réflexe de poursuite chez l’ours. De plus, vous n’avez aucune chance car l’ours peut courir jusqu’à 55km/h, soit 10km/H plus vite qu’Usain Bolt (l’humain le plus rapide sur terre 😀 )
  2. Reculer doucement en lui faisant face
    Reculez lentement et quittez les lieux par l’endroit d’où vous êtes venus, ou faites un grand détour pour le contourner. Ne courez pas et ne faites pas de gestes brusques qui pourraient attirer l’attention de l’ours. Toujours faire face à l’ours car ses réactions peuvent être imprévisibles.
  3. Parler doucement à l’ours pour le calmer
    Si il montre des signes de nervosité, il vous identifiera comme un humain et pas une proie.
  4. Ne vous mettez jamais entre une ourse et ses oursons
    C’est la situation la plus dangereuse, car la mère cherchera à protéger ses petits à tout prix.
  5. Laissez toujours une voie d’évacuation dégagée pour vous-même et pour l’ours
    L’ours risque de vous attaquer si il se sent acculé et ne pense pas avoir d’autres choix.
  6. Si l’ours se redresse sur ses pattes arrières et renifle l’air
    Il est curieux et cherche à vous identifier, ce n’est pas un signe d’agressivité. En général, il a également les oreilles qui pointent vers l’avant. Ne paniquez pas et quittez les lieux lentement.

Que faire en cas d’attaque d’ours en randonnée ?

  • Utiliser un spray au poivre : aspergez l’ours, cela devrait le faire fuir.
  • Faire peur à l’ours : levez et agitez les bras, hurlez de toutes vos forces.
  • Faire le mort : plus facile à dire qu’à faire, c’est pourtant une bonne stratégie face à un ours agressif en randonnée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *