Aller au contenu

Que faire en cas d’orage en randonnée ?

Temps de lecture — 3 minutes

Tous les orages peuvent rapidement devenir dangereux, notamment en randonnée où on se retrouve sans protection face à la nature. On vous explique quoi faire pour vous mettre en sécurité en cas d’orage en randonnée ou en trek !

Attention à l’orage en randonnée

Chaque année, en France, plus d’une centaine de personnes sont foudroyées, et une trentaine succombent de leurs blessures. Il est donc très important d’être prudent, surtout en cas d’orage en randonnée car nous sommes vraiment exposés en pleine nature.

Calculer approximativement la distance entre vous et l’orage

On peut évaluer la distance d’un orage en comptant le nombre de secondes entre l’éclair et le bruit. En multipliant ce chiffre par 300 (la vitesse du son en m/s) vous obtenez la distance de l’orage (en m). Si l’orage est à moins de 1 km (donc grosso modo moins de 3s entre l’éclair et le bruit, vous suivez ? 😀 ), on vous recommande de très rapidement partir vous mettre à l’abri car il est trop proche !

Reconnaître et anticiper un orage en randonnée

Il vaut toujours mieux prévenir que guérir, on vous recommande donc vraiment de vérifier les prévisions météo avant de vous aventurer en randonnée :

Les signes annonciateurs d’orage en montagne

Hélas, la météo ne peut pas tout prévoir, surtout en montagne ! Il est donc important de savoir reconnaître les signes qui annoncent un orage pour se mettre à l’abri avant qu’il n’éclate :

  • le ciel s’assombrit jusqu’à devenir noir encre
  • le vent se lève
  • les oiseaux volent bas (pour se nourrir des insectes redescendus à cause du degré d’humidité élevé)
  • un bourdonnement se fait entendre en montagne

Faites donc attention à ces signes si un orage approche et que vous êtes en randonnée !

Que faire en cas d’orage en randonnée itinérante ?

Si vous êtes en groupe, éloignez-vous les uns des autres 

En groupe, ne vous collez pas les uns aux autres. En effet, le foudroiement d’une personne peut se propager aux autres ! Il est recommandé de s’espacer d’au moins 3 m des autres randonneurs.

Ne pas tenir d’objet en hauteur

Le risque de foudroiement augmente en effet drastiquement avec la hauteur. Eviter donc à tout prix les parapluies et téléphones pointés vers le ciel pour essayer de capter sous un orage !

Se mettre sous un abri

De bons abris protégeant contre la foudre sont les huttes en pierre (église, chapelle, cabane de berger…) et les refuges. Il faut cependant ne pas être en contact avec un pilier ou un mur si votre refuge ne possède pas de paratonerre.

Ne pas marcher à grande enjambées pour diminuer la tension de pas

La tension de pas est le courant de la foudre qui se disperse si aucun isolement n’existe dans le terrain et traverse le corps en passant par les pieds. 

Plus l’écart entre vos jambes est grand, plus la tension qui va vous parcourir sera grande. Il est donc important de ne faire que des petits pas si vous devez vous déplacer et idéalement ne pas vous déplacer du tout et garder les pieds joints tout en étant accroupi. En effet, même si la foudre ne vous touche pas directement elle va se répandre dans le sol et risque de vous électrocuter si vous n’êtes pas isolé !

Éloignez-vous des points d’eau en cas d’orage en randonnée

L’eau est un excellent conducteur comme vous le savez probablement déjà. Il faut donc éviter d’être trop proche d’un lac ou de la rive de la mer ou de l’océan. Il faut également faire preuve de prudence à proximité des ruisseaux et des rivières qui sont très propices aux crues éclair !

Adopter une position limitant les risques

Si vous êtes pris sous l’orage en randonnée, le mieux est de se rouler en boule (jambes repliées sur soi) au sol sur un matériau isolant (bâche, matelas de trekking, toile de tente, ou duvet). Si vous n’en avez pas, vous pouvez le faire directement sur le sol ou vous mettre en position accroupie avec les pieds joints.

Redescendre en altitude si vous êtes sur des crêtes

En montagne, on se retrouve souvent sur des sommets ou des arrêtes, qui sont particulièrement exposés aux orages et à la foudre. Le randonneur doit donc s’éloigner des arêtes de toute urgence dès que le temps commence à tourner à l’orage et que les signes avant-coureurs arrivent.

Sortez de votre tente : elle ne vous protège pas de l’orage

Hélas non, contrairement à une voiture même les meilleures tentes de trekking ne sont pas une cage faraday, elle sont même plutôt très bonne conductrices avec leurs arceaux en métal. Je le répète donc autrement : aucune tente de randonnée ne vous protège de l’orage ! Mettez également vos bâtons de marche à l’écart, ils sont aussi très conducteurs.

Ne pas rester sous un arbre

Il s’agit sans doute de la recommandation la plus connue : en cas d’orage, il ne faut pas aller s’abriter sous un arbre. Et ce n’est pas une légende : le risque d’être foudroyé est multiplié par 50 sous un arbre, rien que ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *