Aller au contenu

Randonnée-bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Temps de lecture — 5 minutes

Nous sommes partis à 4 pour une randonnée-bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-Cheval fin mai. On vous raconte notre aventure et l’itinéraire suivi dans ce petit bout de paradis montagneux !

Préparer son bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Le cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Le cirque de Sixt-Fer-à-Cheval est un trésor naturel niché au cœur des Alpes françaises. Situé dans la région de Haute-Savoie, à proximité du village pittoresque de Sixt-Fer-à-Cheval, ce cirque glaciaire est considéré comme l’un des plus beaux d’Europe. Ces montagnes spectaculaires créent un cadre enchanteur, semblable à un amphithéâtre naturel, avec des parois rocheuses qui s’élèvent à plus de 2 000 mètres d’altitude.

Les eaux cristallines, alimentées par les glaciers environnants, forment des chutes d’eau impressionnantes, telles que la cascade du Rouget, l’une des plus hautes de France.

Comment rejoindre le cirque de Sixt-fer-à-cheval ?

Le cirque de Sixt-fer à cheval est accessible en bus à la haute saison, sinon il faudra s’y rendre en voiture. Il existe un parking gratuit qui nécessite une trentaine de minute à pied pour rejoindre le départ de la randonnée et un parking payant (8€ / voiture) qui se situe directement au départ. Honnêtement, on vous recommande le parking gratuit comme la balade est plutôt agréable pour rejoindre le point de départ de cette randonnée au cirque de Sixt-fer-à-cheval.

Est-ce que le bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval est autorisé ?

blank

Le bivouac est autorisé dans la Réserve Naturelle Nationale de Sixt-Fer-à-Cheval/Passy de 19h à 9h du matin. En été, le lieu est très précisé, on vous conseille donc d’arriver assez tôt ! Comme toujours en montagne, on respecte les règles du bivouac et surtout les interdictions de la réserve naturelle :

  • feux interdits
  • déchets interdits (mais bon, ça pas besoin de vous le rappeler, si ?)

En savoir plus

Est-ce difficile de randonner dans le cirque de Sixt-fer-à-cheval ?

Il existe de nombreux sentiers de randonnée à Sixt-Fer-à-Cheval, pour tous les niveaux. Les randonneurs expérimentés pourront gravir les sommets environnants pour profiter de panoramas à couper le souffle, tandis que les familles pourront emprunter des sentiers plus faciles qui offrent une vue imprenable sur le cirque sans avoir à grimper.

La randonnée du bout du monde est très facile (et accessible pour les familles !) car le sentier est large, balisé, plat et ne comporte aucun passage technique. L’aller-retour se fait facilement sur la journée !

Quand venir faire un bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval ?

  • En été : Le cirque est généralement très fréquenté en raison des conditions météorologiques plus clémentes. C’est le moment idéal pour faire de la randonnée et du bivouac dans la région. Les cascades sont souvent abondantes à cette période, alimentées par la fonte des neiges.
  • En automne : Les couleurs automnales offrent des contrastes saisissants entre les falaises rocheuses et les forêts environnantes. C’est également une période moins fréquentée, ce qui vous permet de profiter davantage de la tranquillité des lieux.
  • En hiver : Les montagnes sont recouvertes d’un manteau neigeux, offrant des paysages enchanteurs. C’est la saison idéale pour pratiquer des activités hivernales telles que le ski de randonnée ou la raquette.
  • Au printemps : Les cascades sont particulièrement abondantes avec la fonte des neiges, et les fleurs sauvages commencent à éclore. C’est également une période calme avant l’arrivée des touristes estivaux.

Itinéraire de notre randonnée-bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Cet itinéraire sur 2 jours est plutôt sportif, il est également possible de faire l’aller-retour au chalet de Boret par le bout du monde pour éviter la partie technique et engagée du premier jour (par le pas de Boret).

Jour 1 – Randonnée-bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Nous nous garons au parking gratuit, avant la barrière du parking payant. Il faut ensuite marcher une trentaine de minutes pour rejoindre le parking payant et pouvoir démarrer la randonnée au cirque de Sixt-fer-à-cheval. Notre projet est d’installer notre bivouac aux abords du chalet du Boret, à environ 3h de marche.

blank
blank

Nous sommes surpris de la quantité de personnes au début de cette randonnée au cirque de Sixt-fer-à-cheval, il faut dire que c’est une des rares randonnées en France aussi facile et qui permet de voir des paysages de hautes montagnes aussi incroyables ! Dès les premiers pas nous apercevons au loin notre objectif : le bout du monde du cirque de Sixt-Fer-à-Cheval.

Heureusement, nous avons prévu de suivre un sentier bien plus engagé que la randonnée par le bout du monde, pour éviter la foule. Nous bifurquons donc un peu avant la buvette du Prazon, pour suivre l’itinéraire vers le chalet du Boret par le Pas du Boret. Nous nous élevons rapidement et les points de vue s’ouvrent en même temps que nos cuisses chauffent !

Si vous êtes sujet au vertige ou avec de enfants, on vous déconseille de suivre cet itinéraire mais plutôt de suivre le sentier par le bout du monde.

La grimpette est vraiment costaud : 330m de D+ sur 700m de distance ! Ce qui nous donne des pourcentages avoisinant les 50-60% par endroits, rien que ça. Mais on se régale, il n’y a quasiment plus personne et l’élévation nous offre des points de vue sur la vallée qui valent bien tous ces efforts. Nous traversons plusieurs petites cascades qui rajoutent leur touche au décor bucolique et aventureux.

Les chaînes qui aident la progression sont retirées en hiver jusqu’à Juin, il faut donc avoir le pied sur et être un randonneur aguerri pour s’y engager à la basse saison. En effet, cette portion de notre randonnée au cirque de Sixt-fer-à-cheval est franchement engagée et peut s’avérer dangereuse en cas de pluie.

Bivouac au cirque de Sixt-fer-à-Cheval vers le chalet de Boret

Nous arrivons finalement en forêt, dans de magiques sous-bois après cette montée dantesque. Il nous reste une dernière traversée de nevée (nous sommes encore en Mai !) et nous voilà au chalet du Boret, déjà ouvert à cette période ! Nous buvons une petite bière bien méritée avant d’installer notre bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval en surplomb du chalet. Il y a de la place sur des zones plates pour environ 4-5 tentes en se serrant un peu, mais pas bien plus !

Nous installons rapidement nos deux tentes car le temps est toujours incertain et on ne tient pas à installer notre bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval sous la pluie ! On se trouve une jolie zone plate assez grande pour les deux tentes à côtés. Le décor qui nous entoure est vraiment grandiose à 360°, avec les nuages qui flottent doucement l’atmosphère est irréelle. Nous mangeons notre picnic avec un petit verre de côtes du Rhône (de chez nous !) et passons la soirée à jouer aux cartes avant que la température chute.

Il est également possible de continuer l’ascension (650M de D+) en été jusqu’au lac de la Vogealle et d’y installer son bivouac. Seulement si vous êtes bien équipé pour les nuit froides car il culmine à 2001m d’altitude. Quand nous avons effectué notre randonnée en mai, le lac était encore inaccessible, caché sous 1m50 de neige, il faudra donc qu’on revienne !

Jour 2 – Randonnée-bivouac au cirque de Sixt-Fer-à-cheval

Nous passons une nuit bien au chaud dans nos duvets 0° et nous réveillons sous un ciel grisâtre, à peine plus engageant que la veille. L’idée est de faire une boucle et de redescendre par le sentier du bout du monde, qui sera vide de touristes ce matin ! On vous recommande vraiment de faire la boucle dans ce sens qui permet d’éviter la foule. Un petit café et nous replions le bivouac, non sans faire la course pour savoir qui va le plus vite pour replier sa tente bien sur.

Ce deuxième jour de randonnée-bivouac au cirque de Sixt-fer-à-Cheval s’annonce moins technique que la veille, avec une montée facile puis principalement de la descente. Le décor est bucolique, la nature s’éveille doucement. Nous croisons même un chamois qui se ballade paisiblement sur le sentier ! La descente qui suit en sous-bois est vraiment magnifique, avec quelques passages ou le paysage s’ouvre devant nos yeux ébahis et encore quelques cascades enchanteresses à traverser sans glisser.

Nous arrivons finalement au plus beau point de vue de cette randonnée-bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval : le bout du monde. Une vue plongeante sur un vaste panorama incroyable entre cascades, pics acérés et vallée verdoyante !

Une fois remis de nos émotions et après passé un moment à admirer cette merveille de la nature, nous entamons la redescente assez abrupte pour rejoindre le sentier que nous apercevons en contrebas. Une chute sur les fesses pour moi plus tard, nous atteignons le chemin qui va doucement nous ramener à la voiture. Le retour se fait facilement par le large sentier du bout du monde et nous arrivons en fin de matinée à la voiture.

Nous en profitons également pour faire un crochet en voiture pour aller voir la célèbre cascade du Rouget, surnommée la « Reine des Alpes », qui jaillit de 80m de hauteur. On vous recommande le petit détour, ça vaut le coup :

Pour conclure, on vous recommande vraiment cette randonnée-bivouac au cirque de Sixt-fer-à-cheval avec ses paysages à couper le souffle, ses cascades et sas nature sauvage et brute !

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *