Aller au contenu

Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

Temps de lecture — 7 minutes

Bien choisir ses chaussures de randonnée et trekking est une des étapes les plus importante pour apprécier la marche et éviter les douleurs. Voici quelques conseils pour choisir la paire de chaussures de randonnée adaptée à vos besoins.

Les types de chaussures de randonnée

Le choix des chaussures de randonnée va dépendre du type d’activité que vos souhaitez faire avec :

  • Trail / fast-hiking
  • Petite randonnée à la journée
  • Grande randonnée et trekking
  • Marche d’approche
  • Alpinisme

Les meilleurs matelas pour la randonnée

Les chaussures de trail / fast-hiking

Les chaussures de trail sont ultra légères, souvent un peu renforcées et permettent d’avancer rapidement. Cependant, elles n’assurent aucun maintien des chevilles et sont donc réservées aux personnes ayant vraiment l’habitude des chemins escarpés et ne portant que peu de poids.

On ne vous recommande pas ce type de chaussures pour les GR car elles sont plus fragiles et vraiment moins sécurisantes que des chaussures de randonnée classiques. Elle sont donc réservées à ceux qui courent ou au fast-hiking léger, mais sont inadaptées au portage d’un sac à dos lourd dans les pierriers.

Les chaussures de petite randonnée (1-2 jours)

Les chaussures pour de la petite randonnée sur une journée ou deux peuvent être des tiges basses, moyennes ou hautes selon le type de terrain et la météo attendue. En tout cas, elles peuvent être relativement souples et légères étant donné que l’effort et la charge portée dans le sac à dos ne sont pas longs.

Les chaussures grande randonnée et trek

Lors d’une grande randonné on va souvent affronter tous les types de météo et des terrains souvent accidentés et exigeants sur plusieurs jours. De plus, le sac à dos est souvent bien chargé (tente, sac de couchage…) en grande randonnée. Il va donc falloir opter pour des chaussures rigides avec un excellent maintien : on recommande donc des chaussures de grande randonnée à tige moyenne ou haute. Les meilleures chaussures de randonnée sont très résistantes à l’abrasion et durables pendant ces grandes randonnées.

Les chaussures de marche d’approche

Les chaussures « de marche d’approche » possèdent une semelle en gomme qui accroche très bien sur les rochers et zones engagées. Ce type de chaussure permet en général aux grimpeurs d’atteindre les falaises ou les blocs à escalader. Elles permettent également de parcourir les Via Ferrata.

Les chaussures d’alpinisme

Les chaussures d’alpinisme disposent d’une tige généralement plus haute que les chaussures de randonnée. Elles possèdent également une semelle ultra-rigide et très accrocheuse pour la haute montagne. Les chaussures d’alpinisme sont également épaisses et équipées de pare-pierres sur l’avant pour offrir une bonne protection dans les pierriers.

Chaussures de randonnée à tige basse, moyenne ou haute ?

Chaussures de randonnée à tige basse

En dessous de la malléole, la tige est dite basse. Les chaussures de randonnée à tige basse offrent une liberté de mouvement et une légèreté que vous ne retrouverez que dans les chaussures de trail. D’ailleurs, la frontière est de plus en plus mince entre les deux mondes car de nombreuses chaussures de trail ont adopté des caractéristiques venant du monde de la randonnée. Ces chaussures s’usent cependant en général plus vite et ne sont généralement pas très adaptées aux longues randonnées avec le portage d’un sac à dos lourd.

  • légèreté
  • souplesse
  • vitesse

Chaussures trekking à tige mid (ou moyenne)

Lorsque la tige de la chaussure de randonnée arrive au niveau de la malléole, elle est mid (ou moyenne). Ce type de chaussures offre un bon compromis entre maintien et légèreté.

  • polyvalence

Chaussures de randonnée à tige haute

Lorsque la tige est montante et protège la cheville, on parle alors de tige haute. Les chaussures de randonnée à tige haute favorisent le maintien et la protection des chevilles. Si vous portez un sac à dos lourd et bien chargé, ces chaussures sécuriseront vos pas, surtout dans les chemins escarpés. De plus, elles sont généralement assez durables.

  • maintien
  • durabilité
  • sécurité

Les meilleures tentes trekking

blank
blank

Les semelles de la chaussure de randonnée

Une chaussure de randonnée possède en réalité deux semelles :

  • La semelle extérieure
  • La semelle intérieure

La semelle extérieure

La semelle extérieure des chaussures de randonnée est en contact avec le sol et doit vous apporter rigidité, adhérence, amorti et fiabilité. Il est possible de ressemeler certaines chaussures de randonnée en remplaçant la semelle usée par une neuve identique. Elle est toujours garnie de crampons pour garantir l’accroche sur tous les types de terrains. Pour résumer, une bonne semelle de randonnée doit donc être bien accrocheuse, solide et amortissante.

En général, les meilleures chaussures de randonnée ont des semelles Vibram®, les plus réputées pour leur accroche et leur fiabilité à toute épreuve !

La semelle intérieure

La semelle intérieure des chaussures de randonnée doit vous apporter amorti et confort. Elle évite donc les traumatismes dûs aux chocs répétés en randonnée. Cette semelle est amovible et peut être remplacée par une plus adaptée ou par des semelles orthopédiques. On vous recommande d’ailleurs de ne pas changer des semelles si vous n’avez pas de douleurs car vous risqueriez de modifier votre foulée naturelle et risquez de vous blesser.

Les meilleures tentes de trek

La rigidité des chaussures de randonnée

Chaussure rigide : stabilité et maintien

Une chaussure de randonnée très rigide apporte de la stabilité sur les terrains techniques et est donc vraiment conseillée pour les longues randonnées et chemins escarpés et techniques. On recommande ce type de chaussures pour les GR et randonnées en moyenne et haute montagne, surtout avec un sac à dos lourd !

Les semelles rigides sont aussi plus lourdes et demandent donc plus d’effort au marcheur. Toutefois, l’évolution vers des matériaux de plus en plus performants au fil des années réduit le poids de ces chaussures. Les meilleures chaussures de randonnée n’ont en en effet que perdre du poids tout en gardant le même confort.

  • stabilité
  • maintien

Chaussure souple : liberté et légereté

Une chaussure de randonnée souple favorise le déroulé de pied et la liberté de mouvement et sera donc idéale sur les chemins de randonnée faciles et non techniques. Elles sont également plus confortables que les chaussures rigides.

Cependant, ce manque de rigidité induit un manque de stabilité, ce qui génère une forte compensation musculaire. Celle-ci peut devenir douloureuse à la longue ou entraîner des chutes dues à la fatigue musculaire de la zone tibia-cheville.

  • légèreté
  • liberté de mouvement

La membrane de la chaussure de randonnée

Il existe trois grandes catégories de membranes pour les chaussures de randonnée :

  • Cuir classique
  • Nubuck
  • Synthétique

Découvrons ensemble leurs avantages et inconvénients !

Les chaussures de randonnée en cuir

Les chaussures en cuir seront plus raides mais aussi plus durables et bien résistantes à l’abrasion. Elles conviennent donc très bien à la randonnée exigeante sur terrains techniques. De plus, le cuir est un matériau naturel relativement respirant et qui assure une bonne imperméabilité s’il est bien nourrit. Il est donc important de prendre soin de vos chaussures en cuir pour qu’elles durent longtemps ! Le cuir a longtemps été la matière privilégiée des meilleures chaussures de randonnée grâce à ses supers propriétés naturelles.

Cependant, ce type de chaussures sera inévitablement moins respirant qu’une membrane textile et moins imperméable qu’une membrane GoreTex. De toute façon, il n’existe pas de chaussure à la fois bien respirante et bien imperméable !

Les chaussures de randonnée en Nubuck

Le nubuck est un type de cuir suède (ou daim) : il est constitué du cuir à l’envers (et donc retourné) qui a été finement poncé pour lui donner un toucher plus doux et un aspect de velours. Il a l’avantage d’être un peu plus respirant que du cuir classique mais est un peu moins imperméable. Il est également plus fragile et salissant mais un peu plus souple que du cuir normal.

Les chaussures de randonnée en membrane textile (synthétique)

Les chaussures en textile sont plus souples mais également plus fragiles. Elles sont plus respirantes que les chaussures en cuir mais non imperméables. Ce type de chaussures est également plus légère que les chaussures en cuir, ce qui est un avantage indéniable.

Il existe également des chaussures de randonnée synthétiques avec une membrane de plus en GoreTex pour garantir l’imperméabilité (au détriment de la respirabilité évidemment !)

Membrane GoreTex ou cuir pour l’imperméabilité ?

GoreTex

Une membrane imperméable type GoreTex protège vos pieds de l’humidité et de la pluie mais rend la chaussure de randonnée moins respirante. Ce type de membrane est imper-respirante : elle empêche l’eau de rentrer mais laisse la transpiration s’évacuer. Hélas, après de longues heures de marches elles se révèlent quand même moins respirantes que des chaussures en textiles.

Des chaussures GoreTex par temps sec et températures élevées peuvent donc rapidement se révéler devenir chaudes et vous faire transpirer des pieds. Prendre des chaussures de randonnée imperméables n’est donc pas obligatoire en randonnée.

Cependant, si vous partez sur plusieurs jours sur des chemins de grandes randonnées, alors la météo risque d’être changeante. Il est donc recommandé de prendre des chaussures de randonnée en GoreTex pour les GR et les treks. Les meilleures chaussures de randonnée sont souvent en Goretex !

Cuir

Le cuir, bien que plus lourd, offre également une bonne protection contre la pluie et une bonne respirabilité.

Imperméabiliser une paire de chaussure de randonnée

Certains produits imperméabilisants permettent d’offrir un traitement déperlant à vos chaussures de randonnée. Cependant, ils ne sont pas aussi efficaces qu’une membrane GoreTex et nécessitent d’être appliqués plus ou moins régulièrement selon votre usage. On vous recommande le spray imperméabilisant de chez Nikwax, une vraie référence qui n’altère pas les chaussures :

blank

Acheter en ligne (10€)

Pare-pierres et lacets des chaussures de randonnée

Le pare-pierres

Le pare-pierres est un rajout très résistant à l’avant de la chaussure qui protège les orteils en cas de chute de pierre ou de chocs. Il est vraiment important selon nous dans les grandes randonnées et treks, surtout ceux engagés avec beaucoup de pierriers comme le GR20. Les meilleure chaussures de randonnée ont même un parre-pierre intégral qui fait le tour complet de la chaussure !

Les lacets

  • Les lacets classiques sont renforcés et bien résistants à l’abrasion. Il faudra bien veiller à les serrer comme il faut.
  • Les lacets à serrage rapide (ou lacets autobloquants) sont très rapides et faciles à utiliser : il suffit de tirer sur la languette et le serrage se fait de façon uniforme. Salomon a popularisé ce type de serrage sur ses chaussures de trail et de randonnée.

Le saviez-vous ? Il existe des crochets autobloquants qui évitent aux lacets de se détendre au cours de la randonnée, certaines chaussures de randonnée en sont équipées.

Choisir la bonne taille pour ses chaussures de randonnée

Essayer correctement ses chaussures de randonnée

Il est important de toujours essayer ses chaussures de randonnée avec une bonne paire de chaussette de randonnée. En effet, les chaussettes de randonnée sont différentes des chaussettes classiques et sont obligatoires à enfiler avant de tester des chaussures. On vous recommande également d’essayer les chaussures en fin de journée. En effet, le pied à tendance à gonfler en fin de journée, c’est donc un bon moment pour trouver les meilleures chaussures de randonnée à son pied.

Pour finir, les pieds étant rarement identiques il est important d’essayer les deux chaussures en même temps.

Prendre la bonne pointure pour ses chaussures de randonnée

Si vous hésitez entre deux pointures, choisissez toujours la plus grande taille. En effet, vos pieds vont gonfler au fil des heures de marche avec l’effort. De plus, avec une semelle intérieure un peu plus épaisse vous pouvez combler l’espace.

Vous devez pouvoir passer un doigt derrière votre talon lorsque vos orteils sont en butée à l’avant de la chaussure. N’hésitez pas à demander conseil à des vendeurs dans un magasin spécialisé. De plus, ces enseignes sont souvent dotées d’un plan incliné pour simuler les pentes. Il est important de les essayer et de vérifier que vos orteils ne butent pas à l’avant de la chaussure.

De plus, il est souvent possible d’essayer un sac à dos avec une charge pour voir comment les chaussures se comportent : les appuis varient en effet avec un poids sur le dos. On vous conseille de le faire si vous avez la possibilité !

N’oubliez pas que les meilleures chaussures de randonnée sont celles qui épousent vos pieds : ce n’est pas votre pied de s’habituer à des éventuels points de pression et inconforts. La chaussure de randonnée doit être agréable à porter au premier essayage, sans entrainer aucune gêne.

Roder ses chaussures de trek avant le départ

Il est important que vos pieds aient un peu de temps pour s’habituer à de nouvelles chaussures de randonnée, (surtout si elles sont en cuir). Partir en randonnée avec une paire de chaussures neuves tout juste sorties du carton est le meilleur moyen d’avoir des ampoules et des douleurs !

On vous conseille donc de porter vos nouvelles chaussures dans la vie de tous les jours et d’aller vous balader avec chaque fois que possible pendant 2-3 semaines. L’idéal est de faire une journée de randonnée avec, histoire de les rôder et d’avoir le temps de guérir d’éventuelles ampoules avant le grand départ. Même les meilleures chaussures de randonnée doivent être rodées en amont !

Les meilleures chaussures de randonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *