Aller au contenu

Le guide ultime du Tour du Mont Blanc (GR® TMB)

Temps de lecture — 8 minutes

Le Tour du Mont Blanc (TMB) est l’une des randonnées les plus emblématiques d’Europe, serpentant à travers trois pays – France, Italie et Suisse – tout en offrant des panoramas à couper le souffle sur les Alpes. Cet itinéraire majestueux mérite une bonne planification grâce à notre guide pour réussir son TMB !

Le Tour du Mont Blanc (GR® TMB)

Infos pratiques

  • Durée : 7-12 jours
  • Quand ? De mi-Juin à mi-Septembre
  • ? France, Suisse, Italie
  • Distance : 160 km
  • Dénivelé positif : 10 000m
  • Difficulté : Modéré

Le topoguide du Tour du Mont Blanc

Nous vous recommandons de toujours acheter le TopoGuide avant de vous lancer dans une randonnée :

Quand faire le Tour du Mont Blanc ?

Le Tour du Mont Blanc est une randonnée emblématique traversant la France, l’Italie et la Suisse. Le moment idéal pour la réaliser est crucial :

  • Mi-juin à mi-septembre : Période la plus favorable. Les sentiers sont dégagés, les refuges ouverts et la flore en pleine floraison. Toutefois, juillet et août sont les mois les plus populaires, d’où une (très) forte affluence.
  • Mai et début juin / fin septembre à octobre : Moins de monde, mais certains sentiers peuvent être enneigés et des refuges fermés.
  • Hiver : Impossible en raison de la neige et des risques d’avalanches.

En bref, pour une expérience classique du Tour du Mont Blanc, visez l’été, en particulier entre mi-juin et mi-septembre. Pour moins de foule, le printemps tardif ou l’automne précoce sont de super options !

Est-ce difficile de faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ?

Le Tour du Mont Blanc (TMB), également connu sous l’appellation GR® TMB, est une randonnée emblématique qui offre des paysages spectaculaires. Il est réputé pour être de difficulté modérée. Toutefois, sa difficulté dépend de plusieurs facteurs :

  • Distance et dénivelé : Le TMB couvre environ 170 km avec un dénivelé positif cumulé avoisinant les 10 000 m. Cela signifie de longues journées de marche et plusieurs montées et descentes.
  • Durée : Habituellement réalisé en 7 à 11 jours, le nombre de jours que vous choisissez va augmenter ou diminuer la difficulté.
  • Altitude : Le TMB passe par des cols de haute montagne, ce qui peut entraîner des problèmes liés à l’altitude pour certains.
  • Conditions météorologiques : La météo en montagne est imprévisible. De belles journées ensoleillées peuvent rapidement se transformer en pluie, brouillard ou même neige, même en été.
  • Préparation physique : Pour quelqu’un ayant une bonne condition physique et habitué à la randonnée en montagne, le TMB sera exigeant mais gérable. Pour les novices, une préparation spécifique est nécessaire pour apprécier l’expérience.
  • Expérience en randonnée : Avoir de l’expérience en trekking ou randonnée sur plusieurs jours est un atout. Cela aide à mieux gérer la fatigue, les descentes techniques et le fait ed porter un sac à dos pendant plusieurs heures.
  • Hébergement : Porter un équipement de bivouac ajoute du poids, mais offre plus de liberté. Les refuges réduisent la charge mais nécessitent des réservations et un planning précis.

Quel budget pour faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ?

Le tour du Mont Blanc est un GR qui peut revenir assez cher, le bivouac étant peu autorisé sur l’itinéraire. Le budget pour faire le TMB va aussi dépendre de si vous cuisinez vous même ou si vous ne mangez qu’en refuge. Pour vous donner un ordre d’idée des prix, il faut compter en moyenne :

  • 50€ / personne la demi-pension en refuge
  • 10€ / personne le picnic préparé par un refuge
  • 10-15€ le repas en refuge le midi
  • Environ 7€ la pinte de bière au refuge
  • Le prix du trajet pour se rendre aux Houches, le point de départ du TMB

Normalement, avec ces prix vous devriez pouvoir budgétiser grosso modo votre TMB en fonction du nombre de jours que vous comptez faire.

Dans quel sens faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ?

Le Tour du Mont Blanc (TMB) peut être effectué dans le sens horaire ou antihoraire, il n’y a pas de « meilleur » sens pour faire le TMB. Les deux itinéraires offrent des expériences uniques et mémorables. Cependant, le sens classique sur le tour du mont blanc est le sens anti-horaire et démarre aux Houches. C’est d’ailleurs celui que nous avons suivi pendant notre Tour du Mont Blanc en 8 jours.

blank

Où dormir sur le Tour du Mont Blanc : bivouac, refuges, camping ?

Le bivouac est-il autorisé sur le TMB ?

Et bien… ça dépend ! Une belle réponse de politicien, hein ?

En effet, la réglementation sur le bivouac varie d’un pays à l’autre. Or le tour du Mont Blanc traverse la France, l’Italie et la Suisse. Les règles du bivouac sont donc les suivantes sur le GR TMB :

Faire le Tour du Mont Blanc en bivouac ou refuge, alors ?

Honnêtement, c’est interdit de faire du bivouac sur plus de 50% de l’itinéraire, on vous conseille donc de le faire uniquement avec des refuges. Nous avons pris notre matériel de bivouac pendant notre Tour du Mont Blanc en 8 jours, mais ça rajoute beaucoup de poids (tente, sac de couchage, matelas…) pour peu de nuits au final. Si c’était à refaire nous ferions uniquement des nuits en refuge pour avoir un sac à dos plus léger. La majorité des randonneurs rencontrés ont fait le TMB sans tente, uniquement en refuge !

Cependant, il est possible de faire le tour du mont blanc entièrement en bivouac en adaptant son itinéraire et ses étapes.

blank

Les refuges du Tour du Mont Blanc (GR® TMB)

Les refuges du Tour du Mont Blanc sont gardés de mi-Juin à mi-Septembre en général. On vous recommande de les réserver longtemps en avance, surtout dans les parties italiennes et suisses où le bivouac est interdit. En France, le bivouac est autorisé sous certaines conditions. Si vous avez une tente vous avez donc la possibilité de dormir en dehors des refuges en France.

  • Refuge de Bonnant Nant (France)
  • Refuge de Miage (France)
  • Refuge du Truc (France)
  • Refuge de la Balme (France)
  • Refuge du Col croix du Bonhomme (France)
  • Refuge Elisabetta (Italie)
  • Refuge Bertone (Italie)
  • Refuge Bonatti (Italie)
  • Refuge Elena (Italie)
  • Refuge du col de Balme (France)
  • Refuge du Lac Blanc (Hors GR, France)
  • Refuge de Bellechat (France)

Liste complète des refuges sur le TMB

Comment se ravitailler sur le Tour du Mont Blanc (TMB) ?

Se ravitailler sur le Tour du Mont Blanc nécessite un peu de planification, mais avec les bonnes informations et une préparation adéquate, vous pouvez vous assurer de toujours avoir de quoi manger et boire.

Gérer la nourriture sur le TMB

  • Villages : Le TMB passe par plusieurs villages où vous pourrez trouver des magasins, des boulangeries et des épiceries. Des villes comme Les Houches, Courmayeur et Champex ont des provisions complètes, vous permettant de vous approvisionner pour plusieurs jours.
  • Refuges : Beaucoup de refuges offrent des repas chauds pour le dîner et le petit-déjeuner. Il est recommandé de réserver à l’avance, surtout en haute saison. Certains refuges proposent également des pique-niques à emporter pour le déjeuner.

L’alimentation en randonnée

Se ravitailler en eau sur le Tour du Mont Blanc

  • Sources naturelles : Sur le TMB, vous traverserez de nombreux ruisseaux et sources. Cependant, toujours traiter l’eau avant de la boire pour éviter les contaminants potentiels. Utilisez des comprimés de purification ou des filtres.
  • Refuges : Presque tous les refuges sur le TMB offrent de l’eau potable.

Quelle nourriture emporter sur le TMB ?

  • Aliments légers et caloriques : privilégiez les aliments à haute teneur énergétique et légers comme les noix, les graines, les barres énergétiques et le chocolat.
  • Repas lyophilisés : Ils sont légers et faciles à préparer. Il vous suffit d’ajouter de l’eau chaude.
  • Pâtes et riz instantanés : Ces aliments sont faciles à cuisiner et peuvent constituer un repas copieux.

Bien qu’il soit essentiel d’avoir suffisamment de nourriture, évitez de surcharger votre sac. Transporter un poids excessif peut rendre la randonnée plus difficile et augmenter le risque de blessure à cause du déséquilibre du poids.

blank

Étapes du Tour du Mont Blanc en 7, 8, 9 ou 10 jours (GR® TMB)

Comment découper ses étapes du Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ?

Il est possible de découper le GR Tour du Mont Blanc de très nombreuses façons différentes. En effet, de nombreux refuges et aires de bivouac permettent de créer son propre découpage du TMB : en 7, 8, 9, 10 jours… De plus, les multiples variantes du TMB permettent de raccourcir des étapes ou d’en rallonger. En fonction de votre objectif sportif et de votre équipement : trail, refuges tous les soirs, matériel de bivouac…

En dessous de 7 jours, nous considérons que le GR TMB est plutôt effectué en mode trail et équipement ultra léger car cela fait de très grosses étapes en étant chargé. Nous vous proposons quelques idées de découpage pour un sac à dos et un équipement classique de randonnée (>40L) :

  • Le GR TMB en 7 jours
  • Le GR TMB en 8 jours (c’est celui que nous avons fait !)
  • Le GR TMB en 9 jours
  • Le GR TMB en 10 jours

Les étapes du Tour du Mont Blanc en 7 jours

Le TMB en 7 jours, c’est sport ! En effet, cela oblige à ne faire que de grosses étapes !

  • Les Houches > Refuge de Nant Borrant
  • Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers
  • Ville des glaciers > Refuge Bertone
  • Refuge Bertone > La Fouly
  • La Fouly > Trient
  • Trient > La Flégère
  • La Flégère > Les Houches

Les étapes du Tour du Mont Blanc en 8 jours

De notre côté, nous avons fait le tour du mont blanc en 8 jours (dont une partie en bus et 2 télécabine), avec le découpage suivant :

  • Les Houches > Refuge de Nant Borrant
  • Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers
  • Ville des glaciers > Refuge Elisabetta
  • Refuge Elisabetta > Refuge Bertone
  • Refuge Bertone > La Fouly
  • La Fouly > Trient
  • Trient > La Flégère
  • La Flégère > Les Houches

Notre TMB en 8 jours

Les étapes du Tour du Mont Blanc en 9 jours

Le tour du mont Blanc en 9 jours est un rythme soutenu, mais qui permet de profiter quand même :

  • Les Houches > Refuge de Nant Borrant
  • Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers
  • Ville des glaciers > Refuge Elisabetta
  • Refuge Elisabetta > Refuge Bertone
  • Refuge Bertone > La Fouly
  • La Fouly > Champex-lac
  • Champex-Lac > Trient
  • Trient > La Flégère
  • La Flégère > Les Houches

Les meilleurs matelas randonnée et trek

Les étapes du Tour du Mont Blanc en 10 jours

La plupart des randonneurs planifient 10 jours de randonnée, un rythme agréable qui permet de profiter des refuges le soir.

  • Les Houches > Refuge de Nant Borrant
  • Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers
  • Ville des glaciers > Refuge Elisabetta
  • Refuge Elisabetta > Refuge Bertone
  • Refuge Bertone > La Fouly
  • La Fouly > Champex-lac
  • Champex-Lac > Trient
  • Trient > Tré le Champ
  • Tré le Champ > La Flégère
  • La Flégère > Les Houches
blank

Quel matériel pour faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ?

Comment s’acclimater à l’altitude sur le Tour du Mont Blanc ?

Le TMB : une randonnée en altitude

Le Tour du Mont Blanc (TMB) est une randonnée alpine exceptionnelle qui traverse plusieurs cols et vallées, et même si elle ne se déroule pas à des altitudes extrêmes comme certaines randonnées dans l’Himalaya, la gestion de l’altitude est un aspect essentiel à considérer. Le TMB oscille entre des altitudes allant d’environ 1 000 mètres à 2 500 mètres. Si la plupart des gens ne ressentiront pas les effets du mal d’altitude à ces niveaux, certains peuvent être sensibles aux changements même mineurs d’altitude.

Symptômes du mal d’altitude

Les symptômes légers peuvent inclure des maux de tête, des nausées, de la fatigue et des vertiges. Si vous ressentez ces symptômes, il est important de faire une pause, de s’hydrater et, si nécessaire, de redescendre à une altitude plus basse. Avant de partir, renseignez-vous sur les passages les plus élevés du TMB et notez où se trouvent les refuges ou les villages en cas de nécessité.

blank

Quelle faune et flore sur le TMB ?

Le Tour du Mont Blanc (TMB) offre aux randonneurs un spectacle naturel riche et varié en matière de faune et de flore. Parcourant trois pays, cette route emblématique offre une biodiversité impressionnante grâce à son écosystème alpin unique.

La faune sur le TMB

  • Marmottes : Ces créatures sympathiques sont souvent visibles prenant un bain de soleil sur les rochers ou sifflant pour alerter leur communauté d’un danger potentiel.
  • Chamois : Ressemblant à des antilopes montagneuses, les chamois sont couramment aperçus sur les versants escarpés.
  • Bouquetins : Avec leurs cornes impressionnantes, ces animaux majestueux sont un véritable emblème des Alpes.
  • Aigles royaux : Gardez un œil vers le ciel, et vous pourriez apercevoir cet oiseau majestueux en train de planer.
  • Tétras lyre : Ce petit oiseau alpin est reconnaissable à sa parade nuptiale distinctive.
  • Lièvres variables et renards : Ces mammifères sont parfois aperçus au petit matin ou au crépuscule.

La flore sur le Tour du Mont Blanc

La flore du TMB est typique des écosystèmes alpins, avec des plantes adaptées aux conditions météorologiques rigoureuses et aux sols maigres.

  • Edelweiss : Cette fleur emblématique des Alpes est connue pour sa rareté et sa beauté. Elle est protégée dans de nombreux pays.
  • Gentianes : Ces fleurs, souvent bleues ou jaunes, sont couramment utilisées pour fabriquer des liqueurs alpines.
  • Anémones pulsatiles : Avec leurs fleurs pourpres délicates, elles sont un plaisir à observer au printemps.
  • Orchidées sauvages : Il existe plusieurs espèces d’orchidées dans la région, chacune avec ses propres motifs et couleurs.
  • Arnica : Connue pour ses propriétés médicinales, cette plante est souvent utilisée dans les remèdes à base de plantes.
  • Myrtilles et fraises des bois : Ces baies savoureuses poussent à l’état sauvage et peuvent être cueillies lors des randonnées estivales, mais toujours avec modération pour préserver l’écosystème.

Protection de la biodiversité

Il est crucial de rappeler l’importance de protéger ces écosystèmes fragiles. Voici quelques recommandations pour les randonneurs :

  • Ne cueillez pas les fleurs sauvages. Cela perturbe l’écosystème et peut compromettre la survie de certaines espèces.
  • Évitez de déranger la faune. Gardez vos distances, évitez les bruits forts et n’alimentez pas les animaux.
  • Restez sur les sentiers balisés. Cela limite l’érosion et protège les habitats.
blank

Conseils pratiques sur le Tour du Mont Blanc

  • Marchez prudemment. Le TMB est une randonnée longue et difficile, il est important de ne pas vous précipiter.
  • Soyez attentif à votre environnement. Regardez où vous mettez les pieds et soyez conscient de votre entourage.
  • Prenez des pauses régulières. Il est important de vous reposer et de vous hydrater régulièrement.
  • Portez des vêtements et des chaussures adaptés. Il est important d’être bien équipé pour les conditions météorologiques variables.
  • Emportez suffisamment de nourriture et d’eau. Il n’y a pas beaucoup de points de ravitaillement sur le TMB, il est donc important d’être bien préparé.
  • Respecter l’environnement : Minimisez votre impact en suivant les principes du Leave No Trace.
  • Garder un œil sur la météo : Les orages en montagne peuvent être dangereux. Consultez régulièrement les prévisions.
  • Soyez préparé à l’imprévu. Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement dans les Alpes, il est important d’être prêt à faire face à l’imprévu.
  • Pierre Ferrolliet

    Fondateur de Toporando, je suis un amoureux de grands espaces et de la nature que j'explore chaque fois que j'en ai l'occasion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *